se mettre à son compte et devenir travailleur indépendant

Comment se mettre à son compte et être travailleur indépendant ?

Le guide du travailleur indépendant

Devenir travailleur indépendant, créer sa société, et être son propre patron n’est pas si compliqué. Il faut simplement être bien renseigné.

LeJuriste.fr vous propose un accompagnement dans vos démarches de créations de votre statut d’indépendant, et gérer toutes les formalités juridiques pour commencer votre activité rapidement.

Vous souhaitez être travailleur indépendant, nous vous détaillons les étapes pour y parvenir.

Vous trouverez même des exemples d’activité pour vous lancer à votre compte, tel qu’une entreprise de plomberie, ou comment ouvrir un magasin de vêtements.

 

1. Combien coûte la création d’une entreprise ?

Le coût de création d’une entreprise dépendra essentiellement de votre secteur d’activité, de votre choix de statut juridique et du rédacteur de vos actes.

Vous pouvez exercer en tant qu’auto-entrepreneur, ou par l’intermédiaire d’une société.

Si vous choisissez de créer une société, il existe 4 grands postes de frais :

  • a. Les frais obligatoires : il peut-être nécessaire de s’inscrire au registre du commerce ou à la chambre des métiers et dans certaines circonstances, aux deux. S’ajoute les frais de publication d’annonce légale (environ 250 euros), les frais de CFE (environ 60 euros)
  • b. Le capital de départ : il dépendra de vos besoins et de vos capacités. Cela correspond à la trésorerie nécessaire dans les premiers temps  pour régler vos premières factures.
  • c. Les frais de rédaction des actes juridiques : ce poste dépendra du choix de votre rédacteur, donc les tarifs varient entre 600 et 2000€. Sur LeJuriste.fr, c’est un forfait de 149€ !
  • d. Les investissements nécessaires de départs : en plus du coût de la création juridique de votre activité, il faut également prévoir le matériel, le stock de départ, les véhicules, la publicité de lancement, etc…

Le budget nécessaire pour être travailleur indépendant est donc très variable. Sur LeJuriste.fr, vous connaissez précisément le tarif de vos actes et de vos formalités :

  • Vous économisez les frais de CFE de 60€
  • Les frais de rédaction et de formalités sont un forfait fixe de 149€
  • Les frais de publication d’annonce légale sont également un forfait fixe de 149€
  • S’ajoute les frais administratifs obligatoires. 

 

2. Y a t’il des diplômes obligatoires pour être travailleur indépendant ?

Il faut déterminer si vous souhaitez exercer une activité réglementée, auquel cas il faut être qualifié pour exercer votre activité.

Si votre activité n’est pas réglementée, vous êtes libre de vous mettre à votre compte sans autorisation particulière.

Sinon, sachez qu’une activité est réglementée parce qu’elle réclame un savoir faire, pour lequel il faut être formé. Cela présente parfois des risques, et nécessite même des assurances particulières.

La loi exige donc d’être suffisamment compétent, et pour justifier d’une formation suffisante,  impose souvent la présentation d’un diplôme, tel qu’un CAP, BEP, ou nécessite de justifier d’une expérience professionnelle.

3. Quelles est la forme juridique la plus adaptée pour être travailleur indépendant ?

Si vous souhaitez devenir travailleur indépendant, et créer votre société, il faut choisir la forme sociataire qui conviendra le mieux à votre projet.

Vous avez le choix entre :

– devenir auto-entrepreneur

– créer une société

-> Devenir auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur est une solution simple, mais il connaît des limites qui peuvent être trop importante pour votre activité.

-> Créer une société

La création d’une société, comme une SAS ou une SASU, une EURL, ou une SARL, est une solution qui permet de faire vivre vos projets sans limites particulières, et avec la souplesse ou le cadre qui vous convient le mieux.

Comment faire le bon choix ?

Nous avons réalisé un tableau comparatif pour vous permettre de choisir entre le régime d’auto-entrepreneur et celui de la création de société.

Régime d’auto-entrepreneur

Création de société

  • Nous ne souhaitez pas réaliser d’investissement important
  • Vous proposez des prestations de service 
  • Vous souhaitez avoir une activité complémentaires
  • Vous êtes déjà salarié
  • Vous resterez seul dans votre activité
  • Vous choisissez un régime simple, et des démarches et une comptabilité simplifié
  • Vous voulez réaliser des investissements importants
  • Vous n’écartez pas la possibilité de recruter des salariés ou des apprentis
  • Vous espérez réaliser un chiffre d’affaire important
  • Vous envisagez de vous associer avec d’autres
  • Vous voulez séparer votre patrimoine professionnel de votre patrimoine personnel

4. Quel est le régime d’imposition idéal pour un travailleur indépendant ?

Lorsqu’un travailleur indépendant souhaite créer une société (SAS, SASU, EURL, SARL), il doit choisir un régime d’imposition.

Il en existe actuellement deux :

– l’impôt sur le revenu

– l’impôt sur les sociétés

Ce choix est réalisé en fonction de la situation de chacun, car chaque régime à des avantages et des inconvénients.

 

5. Doit t-on être immatriculé quand on est travailleur indépendant ?

Lorsqu’un travailleur indépendant exerce sous forme sociétaire, qu’il effectue des prestations de service ou des actes de commerce, il doit être, soit immatriculé au registre du commerce, soit à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, soit aux deux dans certains cas.

L’immatriculation est réalisable par le dépôt de votre dossier complet auprès du Greffe du Tribunal de Commerce, de la Chambres de commerce et d’industrie de votre département, ou via Internet.

Vous pouvez aussi vous rapprocher du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de votre ressort.

D’autres documents sont nécessaires et doivent être joint à vote demande.

S’ajoutent :

La publication d’une annonce légale. C’est un court texte publié dans des journaux spécifiques. Elle est imposée lors de toute procédure de création de société. Seul un nombre limité de journaux habilités peuvent publier votre annonce légale. Le texte à publier doit répondre à une forme particulière.

Son tarif est déterminé en fonction de la longueur du texte, et du département de publication.

Le prix moyen est situé entre 200 et 350€ selon le prestataire.

LeJuriste.fr vous propose un forfait fixe de 149€ HT, qui inclue également la prestation de rédaction et la publication de votre annonce en un temps record.

 

6. Le stage de préparation à l’installation est-il obligatoire pour tous les travailleurs indépendants ?

Le stage de preparation à l’installation n’est pas toujours obligatoire pour un travailleur indépendant. Il faut déterminer au cas pas cas en fonction de votre activité si le stage est obligatoire.

Cette une formation dure environ 30 heures. Elle vous permet de maîtriser les bases de gestion d’entreprise. Elle vous indique également toutes les obligations auxquelles vous êtes soumis.

Vous pouvez vous passer de ce stage si vous êtes chef d’entreprise, ou titulaire d’un diplôme comprenant des qualifications de gestion.

 

7. Quelles sont les précautions à prendre avant votre première prestation en tant que travailleur indépendant ?

Vous pouvez maintenant débuter votre activé en tant que travailleur indépendant. Veillez à bien respecter la réglementation applicable à votre activité, avec :

– une assurance civile professionnelle

– le respect de toutes les obligations de votre secteur d’activité, et notamment en ce qui concerne la sécurité et la règlementation spéficique.

– la réalisation de vos déclarations fiscales et comptables. A ce titre, l’assitance d’un comptable est conseillé et précieuse.

Vous êtes maintenant prêt à créer votre société sur LeJuriste.Fr !

 

Créer mon entreprise maintenant !