Combien vais-je payer d’ impôts avec ma SASU ou ma SAS ?

Dernière mise à jour le février 08, 2018

Les impôts avec ma SASU ou ma SAS, combien ça coûte ?

C’est évident, vous voulez connaître combien d’impôts vous allez devoir payer avec votre future société.

Il existe essentiellement deux types d’impôts ou de taxes que vous devrez supporter :

  • l’impôt sur les bénéfices
  • l’impôt sur les dividendes

Nous avons déjà évoqué les différents régimes de TVA et nous n’évoquerons pas le cas des  taxes, de plus en plus nombreuses (CFE, CVAE, TVS, taxe d’apprentissage,…). Passons aux calculs modalités d’impôts avec ma SASU.

impôts avec ma SASU et SAS calcul montant des impôts à payer

L’impôt sur les bénéfices

Les bénéfices réalisés par ma SASU ou ma SAS sont soumis à l’Impôt sur les Sociétés (IS).

Le taux de l’impôt est progressif en fonction du montant de vos bénéfices :

  1. Taux de 15,5%

Ainsi, tous les bénéfices jusqu’à 38.120€ sont soumis à un taux de 15,5% si vous respectez 3 conditions simples :

  • Au minimum 3/4 de votre capital est détenu par des personnes physiques. C’est à dire que la détention des parts par une personne morale (comme une société) ne peut pas dépasser 1/4 ,
  • Avoir un chiffre d’affaire de moins de 7,63 millions d’euros, et
  • Avoir libéré (versé) entièrement le capital.
  1. Taux de 28%

Les bénéfices situés entre 38.120€ et 500.000€ sont imposés à un taux de 28%.

  1. Taux de 33,3%

Tous les bénéfices au delà de 500.000€ sont soumis à un taux applicable de 33.3%.

A noter : La possibilité de l’assujettissement à l’impôt sur le revenu sur option

Toute SASU ou SAS de moins de 5 ans à la possibilité de choisir d’être assujettie pour une durée de cinq année à l’impôt sur le revenu. L’intégralité des bénéfices réalisés sont alors directement imposés – à proportion de leur apport – entre les mains ses associés, 

L’impôt sur les dividendes

Les dividendes sont la partie des bénéfices versés aux associés après l’impôt sur les sociétés.

Si l’associé est une personne physique, les dividendes sont imposées à l’impôt sur le revenu dans les mains de l’associé, après un abattement de 40%.

Si l’associé est une personne morale, les dividendes sont elle-même soumises à l’impôt sur les sociétés.